Musique en ligne

JEAN RENARD

Auteur, Compositeur

Pays : France

Naissance : 4 décembre 1933 - Provins, FR


A huit ans, il est au piano, et à dix ans l'harmonica n'a plus de secret pour lui. Son père, clarinettiste de talent, lui fait prendre également des cours de clarinette.Toute son enfance s'est déroulée au son des chansons que son père (fantaisiste) et sa mère (soprano) chantaient dans des concerts organisés au profit des prisonniers de la guerre 39/40.

Véritable enfant de la balle, il accompagne les spectacles de ses parents au piano...Très vite,alors qu'il à 14 ans la musique devient pour lui une seconde nature.Il compose ses premières chansons à 15 ans.

Après ses études, il suit les cours de l'école de photo et de cinéma de la rue de Vaugirard à Paris, tout en parcourant la France, tenant le piano de différents orchestres. Au service militaire, il passe ses "permes" de week-end à la tête d'un "jazz-band" qu'il dirige au mess des officiers de la garnison.

A cette époque, Gilbert BECAUD est à l'olympia et FRANCIS LOPEZ au Chatelet...JEAN RENARD chante les succès de GILBERT au piano de son orchestre et se régale des mélodies de FRANCIS à la radio...

Sa vocation de compositeur va avoir raison de sept années de galère à Paris...

BARCLAY, EMI, POLYDOR et PETULA CLARK vont devenir ses producteurs..Il enregistre une dizaine de disques de ses chansons sans aucun succès... Il chante dans les cabarets de Montmartre avec des artistes inconnus qui vont devenir très célèbres : François Deguelt, Colette Renard, Raymond Devos, Jacques Brel... Un grand éditeur va lui faire connaitre enfin des professionnels qui s'intéressent à ses chansons : Hubert Giraud, Pierre Delanoë... Vont se succéder alors de nombreux succès : "Losing you" (Brenda Lee), "A la Gare Saint-Lazare" (Colette Deréal), "Le premier bonheur du jour" (Françoise Ha ...

A huit ans, il est au piano, et à dix ans l'harmonica n'a plus de secret pour lui. Son père, clarinettiste de talent, lui fait prendre également des cours de clarinette.Toute son enfance s'est déroulée au son des chansons que son père (fantaisiste) et sa mère (soprano) chantaient dans des concerts organisés au profit des prisonniers de la guerre 39/40.

Véritable enfant de la balle, il accompagne les spectacles de ses parents au piano...Très vite,alors qu'il à 14 ans la musique devient pour lui une seconde nature.Il compose ses premières chansons à 15 ans.

Après ses études, il suit les cours de l'école de photo et de cinéma de la rue de Vaugirard à Paris, tout en parcourant la France, tenant le piano de différents orchestres. Au service militaire, il passe ses "permes" de week-end à la tête d'un "jazz-band" qu'il dirige au mess des officiers de la garnison.

A cette époque, Gilbert BECAUD est à l'olympia et FRANCIS LOPEZ au Chatelet...JEAN RENARD chante les succès de GILBERT au piano de son orchestre et se régale des mélodies de FRANCIS à la radio...

Sa vocation de compositeur va avoir raison de sept années de galère à Paris...

BARCLAY, EMI, POLYDOR et PETULA CLARK vont devenir ses producteurs..Il enregistre une dizaine de disques de ses chansons sans aucun succès... Il chante dans les cabarets de Montmartre avec des artistes inconnus qui vont devenir très célèbres : François Deguelt, Colette Renard, Raymond Devos, Jacques Brel... Un grand éditeur va lui faire connaitre enfin des professionnels qui s'intéressent à ses chansons : Hubert Giraud, Pierre Delanoë... Vont se succéder alors de nombreux succès : "Losing you" (Brenda Lee), "A la Gare Saint-Lazare" (Colette Deréal), "Le premier bonheur du jour" (Françoise Hardy), "C'est çà la France" (Rika Zaraï), "Monsieur" (Marcel Amont)...

JEAN RENARD arrête de chanter et devient Directeur Artistique de Sylvie VARTAN. Il compose alors les "tubes" qui vont devenir des standards de la carrière des artistes qu'il dirige : "Par amour, par pitié", "2'35 de Bonheur", "La Maritza", (Sylvie Vartan), "Que je t'aime" (Johnny Hallyday), "J'ai un problème" (Le duo Sylvie-Johnny)...

Johnny HALLYDAY confie à JEAN RENARD la réalisation de ses spectacles : "L'Ange aux yeux de laser" au Zénith de Pantin, "Phantasmhallyday" au Palais des Sports de Paris... Suivent des tournées qui rencontrent un énorme succès et qui conduisent JOHNNY au firmament des super-stars...

Au cours d'un gala à l'hôtel Hilton de Téhéran, CARLOS découvre MIKE BRANT. Il l'invite à venir à Paris et le présente à Jean RENARD qui devient son Producteur.

Il écrit aussitôt : "Laisse-moi t'aimer" et "Mais dans la lumière", qui réalisent des ventes impressionnantes en quelques mois (1.500.000 exemplaires).

Fort de ce succès, JEAN RENARD bénéficie alors de la confiance du "métier" et des médias. Il produit JEANE MANSON à qui il écrit : "Faisons l'amour avant de nous dire adieu" et "La chapelle de Harlem". Le succès est immédiat (1.000.000 de disques) et JEANE devient aussitôt la vedette de toutes les émissions télévisées.

Jean RENARD fera ensuite la mise en scène de l'inauguration du Palais des Sports de Bercy à l'occasion du "4Oème anniversaire du débarquement" (1200 figurants et 720 musiciens du monde entier). Pour le "50ème anniversaire", de la libération la Défense Nationale lui confiera le tournage d'un clip vidéo "Liberté, liberté chérie", qui va parcourir la Route de la Libération en camion aménagé en mur d'images.

Il se tourne alors vers la musique de séries télévisées. Il écrit les génériques de : "Dallas", "Amour, Gloire et Beauté", "James Bond Junior", "Captain Planet", "Rémi sans famille", "Casper le fantôme", ainsi que toute la musique de "Santa Barbara".

En quelques années, JEAN RENARD à vendu ou fait vendre 60.000.000 de disques, et écrit plus de 1200 chansons...

LAISSE-MOI T'AIMER - Dites-le en musique... est un condensé de ses expériences sur scène et à la télévision.

Sa passion pour les techniques nouvelles au service de l'image télévisée a guidé JEAN RENARD dans la réalisation de ce spectacle créé pour les années 2000, à l'occasion du vingt cinquième anniversaire de la disparition de MIKE BRANT.

Jean RENARD

Produits disponibles : 13