Musique en ligne

JOHANNES BRAHMS

Compositeur

Pays : Allemagne

Naissance : 07/05/1833 - Hambourg, GER

Décés : 03/04/1897 - Vienne, AUT


Johannes Brahms est né le 7 mai 1833 à Hambourg. Son père Johann Jakob, corniste et contrebassiste dans l'orchestre municipal, lui apprend le violon et le violoncelle puis le piano avec Cossel. Timide et délicat, Johannes fréquente le lycée malgré une condition très modeste. Il l'"oreille absolue" et à 10 ans, il est en mesure de donner son premier concert. Il commence à composer deux Sonates pour piano, op. 1 et op. 2 et apprend également son métier dans les tavernes et les brasseries de Hambourg. Marxsen le forme dans l'esprit de Bach, Mozart, Beethoven et lui apprend la théorie musicale.

En 1853, avec son ami le violoniste Remenyi entreprennent une tournée de concerts dans la région. Leur duo a un grand succès. Remenyi donnera le goût à Brahms des mélodies tziganes qu'il utilisera souvent dans ses compositions.

Joseph Joachim, hongrois également, maitre de chapelle de la cour de Hanovre permet. Liszt, à la cour de Weimar, le reçoit chaleureusement et interprète une de ses oeuvres pour laquelle il ne tarit pas d'éloges.

Au cours de l'année 1853 Brahms se rend à Düsseldorf pour une visite à Schumann. Robert et Clara Schumann reconnaissent immédiatement son génie et deviennent ses amis et le recommande à ses éditeurs Breitkopf & Härtel. Schumann meurt en 1856. Brahms, Joachim et Clara Schumann, grande pianiste, donnent alors une série de concerts car cette dernière doit maintenant gagner sa vie. Il quitte Dusseldorf en 1856.

De 1857 à 1859 il occupe la charge de chef des choeurs à la cour de Lippe-Detmold, donne des leçons à des princesses, et dispose d'un salaire confortable. Approchant de ses trente ans, sa musique commence à être connue à défaut d'être appréciée. En 1862, Brahms se rend à Vienne, où il devie ...

Johannes Brahms est né le 7 mai 1833 à Hambourg. Son père Johann Jakob, corniste et contrebassiste dans l'orchestre municipal, lui apprend le violon et le violoncelle puis le piano avec Cossel. Timide et délicat, Johannes fréquente le lycée malgré une condition très modeste. Il l'"oreille absolue" et à 10 ans, il est en mesure de donner son premier concert. Il commence à composer deux Sonates pour piano, op. 1 et op. 2 et apprend également son métier dans les tavernes et les brasseries de Hambourg. Marxsen le forme dans l'esprit de Bach, Mozart, Beethoven et lui apprend la théorie musicale.

En 1853, avec son ami le violoniste Remenyi entreprennent une tournée de concerts dans la région. Leur duo a un grand succès. Remenyi donnera le goût à Brahms des mélodies tziganes qu'il utilisera souvent dans ses compositions.

Joseph Joachim, hongrois également, maitre de chapelle de la cour de Hanovre permet. Liszt, à la cour de Weimar, le reçoit chaleureusement et interprète une de ses oeuvres pour laquelle il ne tarit pas d'éloges.

Au cours de l'année 1853 Brahms se rend à Düsseldorf pour une visite à Schumann. Robert et Clara Schumann reconnaissent immédiatement son génie et deviennent ses amis et le recommande à ses éditeurs Breitkopf & Härtel. Schumann meurt en 1856. Brahms, Joachim et Clara Schumann, grande pianiste, donnent alors une série de concerts car cette dernière doit maintenant gagner sa vie. Il quitte Dusseldorf en 1856.

De 1857 à 1859 il occupe la charge de chef des choeurs à la cour de Lippe-Detmold, donne des leçons à des princesses, et dispose d'un salaire confortable. Approchant de ses trente ans, sa musique commence à être connue à défaut d'être appréciée. En 1862, Brahms se rend à Vienne, où il devient chef d'orchestre à la Singakademie, et s'y installe définitivement.

En 1865, la perte de sa mère lui inspire le Requiem allemand opus 45, chef d'oeuvre d'équilibre et du contrepoint. Entre 1866 et 1868, il part pour une tournée en Europe et crée à Karlsruhe sa Première Symphonie en 1876 après plusieurs années de gestation (Symphonie opus 68 en ut mineur). L'année suivante, il compose une radieuse seconde Symphonie opus 73 en ré majeur parfois appelée "pastorale". Suivent le Concerto pour violon opus 77 en ré majeur, la Troisième Symphonie opus 90 en fa majeur (1883). Il rend hommage à Bach avec sa Quatrième Symphonie opus 98, en mi mineur (1884).

Brahms, désormais musicien respecté, aide, comme l'avait Schumann pour lui, un autre compositeur, Anton Dvorak.

Jusqu'à la fin de sa vie Brahms se consacrera surtout aux voyages, à la musique de chambre, aux pièces pour piano et au lied. Il crée le Double concerto pour violon et violoncelle (1887). Ses dernières compositions sont pour la clarinette (Trio opus 114, en la mineur & Quintette opus 115 en si mineur).

Johannes Brahms, atteint d'un cancer du foie, meurt le 3 avril 1897.

Johannes BRAHMS

Produits disponibles : 1