Musique en ligne

MICHEL DELPECH

Auteur, Interprète

Pays : France

Naissance : 1946


Son premier disque (" Anatole ") sort en 1964 chez vogue mais passe complètement inaperçu. Sur des musiques de son complice Roland Vincent, il enregistre par la suite une poignée de 45 tours chez Festival, mais ne connaît son premier hit qu'en 1965 avec le tendre et nostalgique " Chez Laurette ".

L'amusant " Inventaire 66 ", clin d'oeil à Prévert et gentiment contestataire (" Et toujours le même président") puis " Le restaurant chinois " et " La Femme de l'an 3000 " confirment sa notoriété, tandis que Delpech fait la première partie du spectacle d'adieu de Brel à l'Olympia.

Peu après, sa rencontre avec l'imprésario Johnny Stark dynamise sa carrière marquée par de nouveaux tubes en forme de mini-reportages, tel le fameux " Wight is Wight " en 1969 (en référence au festival rock anglais de l'île de Wight), où il évoque Dylan et Donovan. " Pour un flirt " le fait entrer triomphalement dans les années 70.

L'apport du parolier Jean-Michel Rivat va l'aider à renouveler son répertoire avec " Que Marianne était jolie ", " Le chasseur ", " Quand j'étais chanteur " et " Le Loir-et-Cher ". Quant à la chanson " Les divorcés ", en 1973, elle se transforme en phénomène de société et dépasse les deux millions d'exemplaires : jamais chanteur n'avait abordé ce thème avec autant de finesse et une aussi poignante lucidité.

Dans les années 80, Delpech se fait plus discret, comme nombre de chanteurs de sa génération (un seul mini-tube, " Animaux animaux " en 1983).

En 1990, l'album " J'étais un ange " réjouit ses fidèles. Puis c'est un nouveau silence jusqu'en 1997 et la sortie de " Le roi de rien ". Pour cet album, le dernier en date, il retrouve d'anciens collaborateurs comme Michel Pelay, mais aussi des petits nouveaux comme Pascal ...

Son premier disque (" Anatole ") sort en 1964 chez vogue mais passe complètement inaperçu. Sur des musiques de son complice Roland Vincent, il enregistre par la suite une poignée de 45 tours chez Festival, mais ne connaît son premier hit qu'en 1965 avec le tendre et nostalgique " Chez Laurette ".

L'amusant " Inventaire 66 ", clin d'oeil à Prévert et gentiment contestataire (" Et toujours le même président") puis " Le restaurant chinois " et " La Femme de l'an 3000 " confirment sa notoriété, tandis que Delpech fait la première partie du spectacle d'adieu de Brel à l'Olympia.

Peu après, sa rencontre avec l'imprésario Johnny Stark dynamise sa carrière marquée par de nouveaux tubes en forme de mini-reportages, tel le fameux " Wight is Wight " en 1969 (en référence au festival rock anglais de l'île de Wight), où il évoque Dylan et Donovan. " Pour un flirt " le fait entrer triomphalement dans les années 70.

L'apport du parolier Jean-Michel Rivat va l'aider à renouveler son répertoire avec " Que Marianne était jolie ", " Le chasseur ", " Quand j'étais chanteur " et " Le Loir-et-Cher ". Quant à la chanson " Les divorcés ", en 1973, elle se transforme en phénomène de société et dépasse les deux millions d'exemplaires : jamais chanteur n'avait abordé ce thème avec autant de finesse et une aussi poignante lucidité.

Dans les années 80, Delpech se fait plus discret, comme nombre de chanteurs de sa génération (un seul mini-tube, " Animaux animaux " en 1983).

En 1990, l'album " J'étais un ange " réjouit ses fidèles. Puis c'est un nouveau silence jusqu'en 1997 et la sortie de " Le roi de rien ". Pour cet album, le dernier en date, il retrouve d'anciens collaborateurs comme Michel Pelay, mais aussi des petits nouveaux comme Pascal Obispo ou Jean-Louis Murat, deux grands noms de la chanson des années 90, qui reconnaissent en Delpech une sorte de grand frère spirituel.

Michel DELPECH

Produits disponibles : 2