Musique en ligne

HUBERT-FELIX THIEFAINE

Auteur, Compositeur, Interprète

Pays : France

Naissance : 21 juillet 1948 - Dôle, France

Lien : www.thiefaine.com


1948 (juillet) : naissance à Dole (Jura).

1961-1965 : pension dans un collège catholique, premières chansons, premiers groupes.

1965-1971 : fin des études secondaires à Dole puis fac à Besançon (droit, psychologie).

1971-1972 : Hubert-Félix Thiéfaine, sac à dos et guitare en bandoulière " mène une première offensive sur Paris".

1973 (décembre) : premier spectacle, " Comme un chien dans un cimetière ".

1974-1975 : prestations dans divers cabarets parisiens (rue Mouffetard, Club des poètes, Vieille Grille, etc.)

1976 (juillet) : débuts en scène avec le groupe folk-punk Machin; Thiéfaine est boudé par les maisons de disques.

1977 : Hervé Bergerat, directeur du label Sterne se laisse convaincre. Sortie (en janvier 78) du premier album " Tout corps vivant... " sur lequel figure "La fille du coupeur de joints".

1978-1979 : sur scène, Thiéfaine cultive la dérision, apparaît déguisé, ayant recours à des gags visuels tous plus fous les uns que les autres. Second album, " Autorisation de délirer " (1979).

1980 : une semaine à la Gaîté-Montparnasse de Paris (mars). Sortie, le 1er avril, de l'album " De l'amour, de l'art ou du cochon? ". Tournée de six mois. Thiéfaine proclame dans l'un de ses textes : "Si j'étais Dieu, je ne croirais pas en moi... si j'étais moi, je me méfierais...".

1981 : trois semaines à la Gaîté-Montparnasse (mars). Sorite du 4ème album " Dernières balises (avant mutation) ". Sur scène, Thiéfaine a abandonné les accessoires. Tournée d'automne et soirée à l'Olympia (3/11),

1982 : sortie de l'album " Soleil cherche futur ", premier disque d'or. Passage en avril à Bobino (ancienne salle).

1983 : une semaine à l'Olympia, tournée en province puis sortie d'un premier a ...

1948 (juillet) : naissance à Dole (Jura).

1961-1965 : pension dans un collège catholique, premières chansons, premiers groupes.

1965-1971 : fin des études secondaires à Dole puis fac à Besançon (droit, psychologie).

1971-1972 : Hubert-Félix Thiéfaine, sac à dos et guitare en bandoulière " mène une première offensive sur Paris".

1973 (décembre) : premier spectacle, " Comme un chien dans un cimetière ".

1974-1975 : prestations dans divers cabarets parisiens (rue Mouffetard, Club des poètes, Vieille Grille, etc.)

1976 (juillet) : débuts en scène avec le groupe folk-punk Machin; Thiéfaine est boudé par les maisons de disques.

1977 : Hervé Bergerat, directeur du label Sterne se laisse convaincre. Sortie (en janvier 78) du premier album " Tout corps vivant... " sur lequel figure "La fille du coupeur de joints".

1978-1979 : sur scène, Thiéfaine cultive la dérision, apparaît déguisé, ayant recours à des gags visuels tous plus fous les uns que les autres. Second album, " Autorisation de délirer " (1979).

1980 : une semaine à la Gaîté-Montparnasse de Paris (mars). Sortie, le 1er avril, de l'album " De l'amour, de l'art ou du cochon? ". Tournée de six mois. Thiéfaine proclame dans l'un de ses textes : "Si j'étais Dieu, je ne croirais pas en moi... si j'étais moi, je me méfierais...".

1981 : trois semaines à la Gaîté-Montparnasse (mars). Sorite du 4ème album " Dernières balises (avant mutation) ". Sur scène, Thiéfaine a abandonné les accessoires. Tournée d'automne et soirée à l'Olympia (3/11),

1982 : sortie de l'album " Soleil cherche futur ", premier disque d'or. Passage en avril à Bobino (ancienne salle).

1983 : une semaine à l'Olympia, tournée en province puis sortie d'un premier album live " En concert ". Remise en question et repli sur soi, "Thiéfaine est mort" dit une rumeur.

1984 : sortie " d'Alambic/sortie sud ", 6ème album studio. A la rumeur, Thiéfaine répond par une chanson : " Un vendredi 13 à 5 h".

1985 : Thiéfaine fait l'ouverture des premières " Francofolies " de La Rochelle. Premier Zénith à Paris (du 23 au 26/10).

1986 : " En concert, vol 2 " puis " Météo für nada " (à l'automne). Naissance de son 1er fils, Hugo, qui donnera lieu à " Septembre rose" (dans " Eros Über ailes ").

1988 : " Eros über alles ", 8ème album studio. Deux semaines à l'Elysée-Montmartre (Paris, du 15 au 30 avril). Tournée puis sortie du live " Routes 88 ".

1990-1991 : enregistrement à New York, puis sortie de " Chroniques bluesymentales " suivie d'une tournée de dix-huit mois comprenant 3 dates au Zénith (Paris, du 25 au 27 janvier 91). " Bluesymental " tour, vidéo de Gérard Pullicino.

1993 : naissance de son second fils, Lucas à qui il dédiera "Tita dong-dong song" (dans " La tentation du bonheur "). Sortie à l'automne de l'album " Fragments d'hébétude ", enregistré à Los Angeles.

1994-1995 : tournée, Zénith (Paris, 14-15/10/94), disque live et vidéo (réalisée par Anne Dôrr) Paris Zénith.

1996 : album " La tentation du bonheur (1er volet du diptyque) ", prix de l'Académie Charles-Cros.

1998 : sortie au printemps du douzième album, " Le bonheur de la tentation (2ème volet du diptyque) " puis de la compilation " Thiéfaine 78/98 ". En novembre débute une nouvelle tournée, avec un concert évènement le 11 décembre à Bercy (complet quinze jours avant la date), pour ses vingt ans de discographie et ses vingt-cinq ans de scène.

1999 : tournée jusqu'à fin 99, avec deux passages à l'Olympia, les 15 et 29 mars, pour ceux qui n'ont pu avoir de place à Bercy, et un concert au Casino de Paris, le 2 novembre; double CD live, vidéo (réalisée par Y. Bodenes) et DVD (dolby digital 5.1) du concert à Bercy.

2001 : sortie du nouvel album " Défloration 13".

Hubert-Felix THIEFAINE

Produits disponibles : 104