Musique en ligne

FRANCIS LALANNE

Auteur, Compositeur, Interprète

Pays : France


Francis LALANNE

Francis Lalanne est à coup sûr une personnalité controversée dans la chanson française. Connu pour ses colères redoutables, il ne faut pas oublier de lui attribuer aussi des mélodies et des ballades qui eurent au début des années 80 une grande résonance dans le cour des adolescentes.

Francis Lalanne est né le 8 août 1958 à Bayonne au Pays basque français. Sa famille est très cosmopolite. Ses grands-parents paternels sont béarnais et basques, ses grands-parents maternels libanais, sa mère est née en Uruguay, son père est fonctionnaire aux Nations Unies. Francis passe une partie de son enfance en Uruguay lui permettant ainsi de bien maîtriser la langue espagnole puis en France à Marseille.

Vers l'âge de 12 ans, le jeune homme commence à s'intéresser à l'écriture et à la chanson, jouant à cette occasion un peu de guitare. Par la suite, il apprend le piano et encourage son jeune frère Jean-Félix à s'initier à la guitare. Sous le nom de Bibi-Folk, les deux garçons ainsi que leur frère René commencent à se produire dans les MJC et autres facultés de la région marseillaise.

Francis complète sa formation artistique avec des cours d'art dramatique pris au Conservatoire de la ville. Après avoir réussi son baccalauréat, il monte à Paris et s'inscrit en faculté de lettres à la Sorbonne. Il obtient un premier diplôme (DEUG) tout en donnant des concerts avec sa guitare dans des asiles et des prisons.

La saison du bonheur

A peu près à cette époque, il fait une rencontre déterminante, celle du comédien Jean-Luc Moreau. Lalanne réalise d'abord une maquette de ses chansons mais aucune maison de disques n'en veut. "Pas assez commercial" à leurs yeux. Il finit par un enregistrer un premier album en 79 "la Maison  ...

Francis LALANNE

Francis Lalanne est à coup sûr une personnalité controversée dans la chanson française. Connu pour ses colères redoutables, il ne faut pas oublier de lui attribuer aussi des mélodies et des ballades qui eurent au début des années 80 une grande résonance dans le cour des adolescentes.

Francis Lalanne est né le 8 août 1958 à Bayonne au Pays basque français. Sa famille est très cosmopolite. Ses grands-parents paternels sont béarnais et basques, ses grands-parents maternels libanais, sa mère est née en Uruguay, son père est fonctionnaire aux Nations Unies. Francis passe une partie de son enfance en Uruguay lui permettant ainsi de bien maîtriser la langue espagnole puis en France à Marseille.

Vers l'âge de 12 ans, le jeune homme commence à s'intéresser à l'écriture et à la chanson, jouant à cette occasion un peu de guitare. Par la suite, il apprend le piano et encourage son jeune frère Jean-Félix à s'initier à la guitare. Sous le nom de Bibi-Folk, les deux garçons ainsi que leur frère René commencent à se produire dans les MJC et autres facultés de la région marseillaise.

Francis complète sa formation artistique avec des cours d'art dramatique pris au Conservatoire de la ville. Après avoir réussi son baccalauréat, il monte à Paris et s'inscrit en faculté de lettres à la Sorbonne. Il obtient un premier diplôme (DEUG) tout en donnant des concerts avec sa guitare dans des asiles et des prisons.

La saison du bonheur

A peu près à cette époque, il fait une rencontre déterminante, celle du comédien Jean-Luc Moreau. Lalanne réalise d'abord une maquette de ses chansons mais aucune maison de disques n'en veut. "Pas assez commercial" à leurs yeux. Il finit par un enregistrer un premier album en 79 "la Maison du bonheur". Soutenu par la radio France Inter qui passe le titre qui a donné le nom à l'album, Francis Lalanne accède rapidement au succès. Les critiques saluent ce jeune homme d'une vingtaine d'années un peu fantasque et à coup sûr révolté. Après un concert très remarqué au Printemps de Bourges en avril 80, Lalanne ne cesse de tourner en France avec un passage par le Théâtre de la Ville à Paris en novembre.

Il enchaîne rapidement avec la sortie d'un nouvel album sans nom avec des titres comme "la Plus belle fois qu'on m'a dit je t'aime" ou "J'ai pas trouvé la fille qui me fermera les yeux". Son style exalté, les thèmes abordés (l'amour-solitude, l'amitié, les grands sentiments en somme) ne lui attirent pas que des fans. Ses prestations sur scène quasiment interactives qui durent souvent plusieurs heures, peuvent paraître un peu excessives à certains. Des détracteurs commencent déjà à émerger, Lalanne âgé d'une vingtaine d'années agace.

Cela va avec le succès grandissant. En 81, le jeune Francis sort un nouvel opus enregistré en prise directe, "Toi mon vieux copain" avec des titres comme "des Mains de chômeur" ou "Pleure un bon coup ma p'tite Vero". Plus noir encore que les précédents, Lalanne mélange tristesse et mélodrame. En novembre et décembre, il se produit sur la scène de Bobino pour un spectacle qui mélange chanson, théâtre et danse avec la chorégraphie du grand danseur et néanmoins ami de Lalanne, Patrick Dupont. Le succès est énorme. Le public adule cet artiste qui lui semble si sincère.

Marathon man

L'année suivante, il passe une nouvelle fois sur la scène du festival du Printemps de Bourges en avril, où il se fait remarquer avec un récital marathon de 4 heures et demi. Quelques mois plus tard et toujours aussi inspiré, Francis Lalanne sort un nouvel album "Celle qui m'a emmené". En novembre, il se produit à l'Hippodrome de Pantin à Paris pour un spectacle en trois parties dans lequel se mêle une fois de plus la chanson et le théâtre. Son frère Jean-Félix devenu un excellent guitariste y participe. En 83, l'enregistrement public sort en album.

Entre les tournées et les sorties de disques incessantes, Lalanne n'arrête plus. Il se dit aussi plus exigeant par rapport à l'écriture des chansons. En 84, il sort un nouvel album constitué de titres originaux enregistrés en public, auquel il tient particulièrement. "Amis d'en France" n'a pas le succès escompté. Cela ne l'empêche pas de remonter sur scène pour 15 jours en octobre. Il choisit à Paris le Palais des Congrès. Pas de décor, Francis chantant seul devant son public. Voilà pour le concept du spectacle !

Mais le grand projet artistique qui le motive depuis de longues années, est un opéra rock qui se situe entre, comme il le dit lui-même "Tolkien, Homère et la Guerre des Etoiles". En 85 paraît "Coup de foudre - Athom le rebelle volume 1" puis l'année suivante "Mai 86 - Athom le rebelle volume2".

Artiste pluridisciplinaire, il s'intéresse de près au cinéma et produit en 86 avec l'acteur Alain Delon le film "le Passage" réalisé par René Manzor son jeune frère. Il signe la chanson du générique "On se retrouvera" qui connaît un vrai succès dans les hit-parades. Il se donne alors un peu de temps pour l'écriture et le théâtre. En 87, il joue le rôle titre de "Don Juan" de Molière mis en scène par Jean-Luc Moreau. Plus de 200 représentations à guichets fermés auront lieu. Il écrit aussi un essai "de philosophie politique" intitulé "Adjedhora" édité par Flammarion.

Après cette parenthèse extra musicale, il revient à sa carrière de chanteur en enregistrant un album en espagnol sous son propre label. En quelques mois, "De corazon" devient Disque d'or. Puis, il se lance dans l'aventure de la course à la voile avec Thierry Caroni. S'il ne participe pas directement à la transat en solitaire, Lalanne profite tout de même du "Athom le rebelle", le bateau qu'il a armé pour le navigateur et prend un peu de recul par rapport à ses activités artistiques.

Ecriture tous azimuts

En 89, il revient à la production de film avec celui de son frère René Manzor "3615 code Père Noël" qui est présenté au Festival du Film fantastique d'Avoriaz. Il s'occupe aussi de sa propre carrière et sort la même année un nouvel album en français intitulé "Avec toi". Un des extraits de l'album s'intitule "Flash back 87 multicoque au vent" inspiré par son expérience récente de marin. L'écriture semble être le moyen d'expression le plus large pour le bouillonnant Francis. Il sort aussi un traité de versification "le Chant de l'Ibex" ainsi qu'un roman en vers "le Roman d'Arcanie", le tout avant de reprendre une série de récitals. Après la province, c'est sur la scène du Théâtre du Gymnase à Paris qu'il renoue avec son public après quelques années d'absence.

Au printemps 92, Francis Lalanne sort un nouvel album "Tendresses" avec un simple "Reste avec moi" qui devient rapidement un succès. L'album lui-même se vendra à 450.000 exemplaires. Renouant ainsi avec une certaine popularité, Lalanne se produit aussi en janvier 93 au Zénith à Paris et permettra ainsi la sortie d'un live. L'année 94 voit la parution d'un nouveau livre intitulé "les Carnets de Lucifer". L'année suivante, il retourne sur scène et se produit deux semaines en février à l'Auditorium des Halles à Paris. Mélange de chansons, de théâtre, de poésie, voilà les ingrédients d'un spectacle qui se veut original, en formation réduite dans une salle de capacité modeste.

Sa carrière au théâtre si elle n'est pas très importante, est en tout état de cause tournée vers le succès. C'est le cas avec "l'Affrontement" qu'il joue avec le comédien Jean Piat. En 96, Francis Lalanne sort un nouveau disque "Face cachée" qui ne rencontre pas le succès escompté. Il faut dire que sa popularité n'est plus ce qu'elle était. Son côté "grande gueule", parfois violent (quelques journalistes en ont fait les frais), un rien provocateur, n'a pas arrangé son image. Le public a vieilli et n'est doute pas aussi sensible qu'il l'était aux chansons du saltimbanque au look mi-romantique mi néo-folk qui porte depuis ses débuts les cheveux longs, les chemises blanches et les cuissardes de cuir.

Toujours aussi actif, il travaille sur d'autres projets : la direction d'une collection de livres de poésie aux Editions des Belles Lettres ainsi que le rachat d'une entreprise spécialisée dans les figurines de plastique. En 99, Francis Lalanne tente un retour sur scène avec la reprise de la comédie musicale écrite dans les années 70 par Herbert Pagani "Megalopolis". Sans grand succès. Loin d'abandonner, il écrit un nouvel album "Sans papier" qui sort le 1er janvier 2000 et qui reprend les thèmes chers à son auteur, révolte et sentiments.

2003, notoriété en hausse

Le chanteur se prête au début de l'année 2003 à un nouvel exercice médiatique. Il devient le héros d'une série de télé réalité, "60 jours 60 nuits" diffusée sur la chaîne française Canal +. On découvre Francis Lalanne dans sa vie quotidienne. Cela lui permet de retrouver une certaine popularité. Se servant de cette fenêtre médiatique, sa maison de disques East West met sur le marché début mars, son nouvel album "D'une vie à l'autre" dont le premier extrait s'intitule "Changer". Quelques concerts sont organisés pendant l'été 2003 mais une tournée d'automne est en préparation.

Source: RFI Musique

Francis LALANNE

Produits disponibles : 13