Musique en ligne

DANY BRILLANT

Naissance : 28 décembre 1965 - Tunis, TUN


Avec sa moue de jeune premier, et ses costumes croisés, Dany Brillant est sur les traces de ses idoles, Frank Sinatra et Charles Aznavour. Du rock des années 50 à la variété gaie et populaire en passant par le mambo et le cha cha cubain, Dany Brillant offre un répertoire éclectique, emprunt de nostalgie.

Dany Brillant est né le 28 décembre 1965 à Tunis. Il passe toute son enfance en banlieue parisienne. Pour son quatorzième anniversaire, son grand-père lui offre une guitare dont il apprend à jouer seul en reproduisant les chansons qu'il entend à la radio aidé d'un livre d'accords. Ses idoles sont Elvis Presley, Frank Sinatra, Yves Montand et Michel Legrand.

Son adolescence est studieuse et plutôt solitaire. Son parcours reste classique : Baccalauréat C (scientifique), puis études de médecine qu'il quitte à l'âge de vingt ans. Il commence alors à chanter aux terrasses des cafés, puis de fil en aiguille, il commence à se produire dans les cabarets comme les "Trois Maillets" à Saint-Germain-des-Prés.

Après avoir essuyé de nombreux refus des maisons de disques qui reprochent à son style d'être démodé, c'est finalement en 1991 que sort son premier album, "C'est ça qui est bon". Le simple "Suzette", est un succès immédiat.

Les textes un peu désuets, une voix claire et une musique rappelant le jazz des années 50, sont les principales caractéristiques des chansons de Dany Brillant.

Le second album, "C'est toi", qui sort en 1993 confirme le chanteur dans son image de crooner de charme. L'orchestration de ses nouvelles chansons est confiée à un compagnon de longue date, Rembert Egues, une célébrité cubaine qui dirige à Paris un véritable big band (16 violons, une section de cuivres, soit une quarantaine de musiciens au ...

Avec sa moue de jeune premier, et ses costumes croisés, Dany Brillant est sur les traces de ses idoles, Frank Sinatra et Charles Aznavour. Du rock des années 50 à la variété gaie et populaire en passant par le mambo et le cha cha cubain, Dany Brillant offre un répertoire éclectique, emprunt de nostalgie.

Dany Brillant est né le 28 décembre 1965 à Tunis. Il passe toute son enfance en banlieue parisienne. Pour son quatorzième anniversaire, son grand-père lui offre une guitare dont il apprend à jouer seul en reproduisant les chansons qu'il entend à la radio aidé d'un livre d'accords. Ses idoles sont Elvis Presley, Frank Sinatra, Yves Montand et Michel Legrand.

Son adolescence est studieuse et plutôt solitaire. Son parcours reste classique : Baccalauréat C (scientifique), puis études de médecine qu'il quitte à l'âge de vingt ans. Il commence alors à chanter aux terrasses des cafés, puis de fil en aiguille, il commence à se produire dans les cabarets comme les "Trois Maillets" à Saint-Germain-des-Prés.

Après avoir essuyé de nombreux refus des maisons de disques qui reprochent à son style d'être démodé, c'est finalement en 1991 que sort son premier album, "C'est ça qui est bon". Le simple "Suzette", est un succès immédiat.

Les textes un peu désuets, une voix claire et une musique rappelant le jazz des années 50, sont les principales caractéristiques des chansons de Dany Brillant.

Le second album, "C'est toi", qui sort en 1993 confirme le chanteur dans son image de crooner de charme. L'orchestration de ses nouvelles chansons est confiée à un compagnon de longue date, Rembert Egues, une célébrité cubaine qui dirige à Paris un véritable big band (16 violons, une section de cuivres, soit une quarantaine de musiciens au total).

Finalement, c'est à la Havane, capitale cubaine, dans les studios gouvernementaux d'Egrem, que Dany Brillant choisit d'enregistrer son troisième album, "Havana" qui sort en 1996. Couplets efficaces, musiques de danse (mambo et cha cha cha bien cuivrés) enregistrées dans l'ambiance torride de la capitale cubaine, puis remixées à Paris, font de Dany Brillant un chanteur à l'ancienne qui n'oublie cependant pas de séduire un public jeune. Il décroche pour cet album, un disque de platine (300.000 exemplaires vendus).

Du 24 janvier au 2 février 1997, Dany Brillant s'installe à l'Olympia de Paris, avant une longue tournée française qui se termine en octobre au Palais des Sports de Paris.

En avril 99, Dany Brillant réapparaît avec un quatrième album, "Nouveau jour", enregistré à Londres. Le jeune homme, âgé de 34 ans, présente ce disque comme celui de la maturité. Il en a une nouvelle fois écrit l'ensemble des titres excepté une reprise de Charles Aznavour, "Sur ma vie". En juin 99, il est choisi pour faire la première partie de Céline Dion au Grand Stade de France. En octobre, il entreprend pour lui-même, une série de concerts qui commencent par ceux donnés à Paris au Palais des Sports du 21 au 24 octobre. Il y est entouré d'une vingtaine de musiciens complétés par une section de cuivres, des percussions latines et douze violons. Dany Brillant est en tournée jusqu'en décembre.

Dany BRILLANT

Produits disponibles : 1