Musique en ligne

LES RAYURES

Compositeur : Maria KOVAL

Interprète : Maria KOVAL

Époque : Années 2000

Genre : Musique contemporaine


La musique, très théatrale (avec les plaisanteries, bouffonneries), permet aux musiciens d'inventer leur pantomine avec les regards d'étonnement... Le trio est constitué sous la forme ABCBA. Il y a des alliances différentes (flûte-alto ; alto-contrebasse...) tout au long de la composition. Les trois muisciens commencent ensemble, mais l'un des instruments ne finit pas la phrase avec les autres, et veut se montrer seul. Le thème B (2 ; et 2ème fois - trois mesures avant 28 ) est dans le caractère de la moquerie, de la résolution et de la bouffonnerie. Le thème C (3ème mesure après 9 ) est proche du Jazz avec les pizzicati de la contrebasse et de l'alto. La mélodie qui commence avec 2 ou 3 notes, devient de plus en plus longue dans la polyphonie parmi la flûte, l'alto e ...

La musique, très théatrale (avec les plaisanteries, bouffonneries), permet aux musiciens d'inventer leur pantomine avec les regards d'étonnement...


Le trio est constitué sous la forme ABCBA. Il y a des alliances différentes (flûte-alto ; alto-contrebasse...) tout au long de la composition. Les trois muisciens commencent ensemble, mais l'un des instruments ne finit pas la phrase avec les autres, et veut se montrer seul. Le thème B (2 ; et 2ème fois - trois mesures avant 28 ) est dans le caractère de la moquerie, de la résolution et de la bouffonnerie.


Le thème C (3ème mesure après 9 ) est proche du Jazz avec les pizzicati de la contrebasse et de l'alto. La mélodie qui commence avec 2 ou 3 notes, devient de plus en plus longue dans la polyphonie parmi la flûte, l'alto et la contrebasse.


Au sein des morceaux B, C et B2 il y a des passages de l'attente et de la transformation avec des effets du jeu derrière le chevalet pour l'alto et la contrebasse au premier passage (3ème mesure après 7) et 'col legno battuto' (alto et contrebasse), les glissandi des flageolets pour l'alto ; sans son, seulement le souffle avec staccato ou les trilles pour la flûte au 2ème passage (2ème mesure après 24).


La reprise B est polyphonique, et la coda A2 raccourcit peu à peu son motif jusqu'au glissando de la corde baissé de la contrebasse, qui donne le point du final.

Les Rayures - Maria KOVAL - (c) MIDIPlus Éditions, Jean Davoust Editeur

PARTITIONS ET AUTRES PRODUITS DISPONIBLES (1)